Pourquoi le surentraînement est un réel danger ?

Publié le
séance difficile

Beaucoup de pratiquants expérimentés vous diront qu’il est impératif de travailler aussi dur que possible lorsque vous vous rendez à la salle de sport. Ils pourraient vous affirmer que votre entraînement a peu de chances de donner de vrais résultats si vous ne menez pas votre corps à atteindre ses limites.

Cependant, il est important de se rappeler que pousser un corps surentraîné à bout, dans ses derniers retranchements, vous expose au risque d’être confronté à des conséquences physiques très négatives.

Vous découvrirez dans la suite de cet article quelques exemples des dangers du surentraînement. Ils vous aideront à bien en prendre la mesure pour éviter les complications qu’il peut favoriser afin de maintenir votre corps en bonne santé.

Risque de déchirure de ses muscles

Si vous exercez une pression trop forte sur un muscle, vous risquez de l’endommager gravement. Beaucoup de pratiquants se sont déjà froissés un muscle ou pire, se sont blessés gravement pendant une séance d’entraînement trop intense.

Si vous vous blessez de la sorte, vous devez immédiatement arrêter de vous entraîner et prendre le repos nécessaire jusqu’à ce que votre muscle ait cicatrisé.

l'importance de la récupération
Savoir interrompre son entraînement est un excellent réflexe qui vous permettra le temps de renforcer vos muscles

Sans un minimum de précaution et de bon sens, ce type de blessure peut avoir des conséquences malheureuses à long terme. Dans certains cas, les gens ne se remettent jamais complètement d’une blessure musculaire.

Bien qu’il soit bon de travailler dur, il est recommandé de ne jamais dépasser vos limites au point de déchirer vos muscles.

Vous pourriez vous blesser gravement

Chaque année, des personnes se blessent gravement à la salle de sport. Les gens se font des entorses, font tomber des poids, et pire encore, des fractures et autres déboîtements.

Si vous tentez un exercice que vous ne maîtrisez pas encore ou surestimez votre force, vous risquez de causer des dommages -parfois irréversibles- à votre corps. Ne prenez pas ce genre de pari, le jeu n’en vaut pas la chandelle. Votre corps est votre précieux capital et vous devez en prendre soin en le renforçant progressivement et non en le torturant.

Écoutez donc votre corps et identifiez précisément ses limites. Vous saurez ainsi ce que vous êtes capable de supporter et la marge de progression que vous avez devant vous. Soyez patient, se construire la meilleure version de soi-même prend du temps, comme une course de fond, à l’inverse d’un sprint qui vous mènerait tout droit vers l’échec.

En adoptant cet état d’esprit, vous serez en mesure d’affronter une séance d’entraînement difficile avec sérénité, en toute connaissance du contenu du programme du jour, sans l’outre-passer en prenant des risques inutiles.

Vous pourriez mettre en péril votre santé

Les crises cardiaques sont un risque réel pendant les séances d’entraînement, il ne faut en aucun cas le négliger. La plupart des adultes en bonne santé se portent bien lorsqu’ils font de l’exercice, mais les personnes qui martyrisent leur corps trop fort sollicitent dans le même temps leur cœur de façon excessive.

protéger son corps est primordial
Maintenir une santé de fer est impératif pour se donner les moyens de progresser dans ses entraînements

En outre, si votre corps est surentraîné et que vous ne lui laissez pas assez de temps pour qu’il récupère, il peut ne pas avoir assez de force pour lutter contre les germes et les maladies. Vous risquez de tomber malade beaucoup plus souvent que d’habitude.

Entretenir son corps, c’est ne pas le solliciter exagérément mais aussi ne pas le priver des apports nutritionnels

On vous dit de mettre le curseur de la difficulté de votre entraînement à un juste niveau. A l’inverse, pour ceux dont l’objectif est de mincir en même temps que définir sa masse musculaire, il n’est pas question de s’affamer dans l’idée qu’un régime drastique vous fera perdre du poids.

Vous devez au contraire manger sainement et en quantité suffisante en adaptant au mieux un entraînement équilibré.

Cela n’a aucun sens d’en arriver à sacrifier sa santé dans le doux rêve de se donner trop à fond pour d’hypothétiques résultats plus visibles plus rapidement. Si vous sentez un quelconque début de douleur ou des vertiges, hydratez-vous, stoppez tout et accordez à votre corps une pause bien méritée.

Comme vous pouvez le constater, le surentraînement peut être extrêmement dangereux. Vous n’avez qu’un seul corps; ne le maltraitez pas si vous n’y êtes pas obligé. Vous pouvez faire d’excellents entraînements très constructifs, progressifs et réfléchis tout en restant en totale sécurité.

Si vous avez du mal à connaître les limites de votre corps, vous pouvez vous faire épauler par un entraîneur personnel. Il vous apprendra comment travailler dur sans en faire trop. Avec le bon coach, vous serez en mesure de progresser de la meilleure des façons en étant suivi et conseillé pour que le but d’avoir un corps en pleine forme ne se transforme pas en cauchemar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.